Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
                                                          la Gazette de CRULAI

la Gazette de CRULAI

Mairie de Crulai 61300 la Gazette de CRULAI COMMUNE DE BASSE NORMANDIE DE 961 habitants (population totale recensement 2014) • CANTON DE TOUROUVRE • COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE L’AIGLE ET DE LA MARCHE • ARRONDISSEMENT DE MORTAGNE-AU-PERCHE Un peu d'histoire : La Commune de Crulai est située aux confins du Pays d'Ouche et du Perche, traversée par la rivière "L'Iton"; à 7,5 km au sud de L'Aigle, à 14 km au nord de Tourouvre,et à 9 km du Parc Naturel Régional du Perche. Sa superficie est de 22,50 km². L'altitude : mini 204 m, maxi 264 m. Le blason "d'Azur à la fasce abaissée d'argent surmontée d'un léopard d'or" est celui de la famille de Raveton de Chauvigny, seigneur de Crulay. Ses descendants ont accepté que leurs armoiries deviennent aussi celles de la commune. ACTUALITÉS DE LA COMMUNE sur le blog calendrier sur le site : http://mairiedecrulai.fr/

Publié le par Julien VILLAIN
Publié dans : #info
Crulai. Les élèves scolarisés à L’Aigle veulent un bus supplémentaire par  le réveil

Les élèves de Crulai allant au lycée Napoléon attendent un bus supplémentaire de la part du service départemental de transport. Le sujet est en réflexion mais rien ne vient.

Au nom de quelques autres élèves vivant la situation dans le silence, un jeune lycéen a décidé d’élever la voix. « Au début, il y avait sur cette ligne 60 un bus spécifique allant de Crulai à L’Aigle et un autre venant de Mortagne, Randonnai et allant à L’Aigle », mais cela a changé.

« Depuis trois ans, nous sommes tous dans le même bus. Le problème est qu’il s’agit d’une ligne régulière et qu’il y a donc des personnes non scolaires dans le bus. Chaque matin, ce bus est quasiment plein quand il arrive et nous sommes 10 à 15 à devoir attendre le bus suivant ».

« Les lycéens doivent attendre »

Ce jeune crulaisien explique également que « le soir à 17 heures, les lycéens ne sont pas prioritaires. Les collégiens doivent monter en premier et seulement s’il y a des places disponibles nous pouvons les occuper ». Lui et ses camarades du lycée doivent attendre 18 heures pour prendre le bus « et arriver à 18 h 40 à Crulai. Ensuite, la journée n’est pas terminée car il y a les devoirs à faire ».

Evidemment, « quand on termine à 17 heures », il est possible d’aller faire ces devoirs dans les locaux du lycée Napoléon, mais entre l’attente à la gare routière et le retour dans l’établissement il ne reste que quelques minutes pour travailler avant d’aller prendre le bus à 18 heures. Là encore, « il y a trois ans, nous avions un bus spécifique pour aller à Crulai à partir de 17 heures et tout se passait bien ».

Selon le lycéen porteur de la revendication, « cela fait trois ans maintenant que nous téléphonons mais rien ne bouge. Cette année, on nous a promis une solution en septembre pour la rentrée scolaire, mais nous n’avons rien vu venir en septembre ».

Le Département à l’écoute

Comme lui et comme plusieurs parents d’élèves concernés, la rédaction du Réveil Normand a contacté le contrôleur en charge de cette ligne 60 au service des transports du Conseil départemental de l’Orne. Il répond que « toutes les cartes de transport ne sont pas encore rentrées et nous ne savons pas, à ce jour, combien de personnes sont intéressées par cette ligne ».

« En octobre ou au plus tard au retour des vacances d’octobre, nous allons nous adapter à la demande. Les élèves de Crulai ne sont donc absolument pas oubliés, loin de là ».

Il faut donc attendre encore quelques semaines pour voir, peut-être, la situation évoluer positivement. Les jeunes ne demandent finalement rien d’autre que le retour à ce qui était en place il y a trois ans. Pour une fois, un retour en arrière permettrait d’avancer vers une solution acceptable.

Pour tenter de faire accélérer les choses, des jeunes concernés ont mis une pétition en ligne.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog